Peut-on teinter n’importe quel tissu?

Aujourd’hui, nous allons essayer de répondre à la question de l’importance du tissu dans la réussite des méthodes de teinture naturelles.

Pour cela, nous allons aller un peu plus loin dans l’explication de la chimie de la fibre et de celle de la teinture. N’ayez pas peur! Je vais tâcher d’aborder ça le plus simplement possible. Nous ne voulons pas devenir chimistes, nous voulons simplement comprendre les grandes lignes du processus, afin de mieux comprendre ce que nous faisons, et éviter les erreurs désagréables!

Alors c’est parti!

Tout d’abord, nous allons essayer de comprendre les différentes fibres, leur composition et leur fabrication. Car comme vous le savez déjà probablement, il en existe différents types:

 

Les différentes fibres

Les fibres naturelles

Animales

Les fibres animales, aussi appelées fibres protéiniques, représentent l’ensemble des fibres d’origine animale: les poils d’animaux (laine, cachemire, mohair, angora, chèvre, lama, alpaga…) et les sécrétions animales (la plus connue étant la soie, mais le fil d’araignée en est un autre exemple, utilisé en textile technique)

Laines

Végétales

Les fibres végétales ou cellulosiques, sont composées de cellulose. On y retrouve l’ensemble des fibres issues directement de la plante: coton, lin, chanvre, ramie, jute, ortie, raphia, sisal…

Fibre végétales

Les fibres chimiques

Artificielles

Il s’agit de fibres naturelles qui ont dû subir une transformation -chimique, la plupart du temps – pour devenir une fibre utilisable en textile. On y retrouve la rayonne, la viscose, le bambou, le Lyocell, le modal, l’acétate de cellulose, le coton mercerisé, le latex…

Fibre artificielles

Synthétiques

Composés de différents polymères auxquels on a donné la forme de fibres, la composition de ces tissus n’est pas d’origine naturelle. Dans cette famille, on retrouve notamment l’acrylique, le polyester, le nylon (ou polyamide), l’élasthanne (ou lycra), etc.

Fibres synthétiques

Lesquelles peuvent être teintées naturellement?

Voilà, nous avons posé les bases. Maintenant, nous allons voir quelles fibres peuvent être teintées.

Déjà, un premier critère est la capacité de la fibre à être mouillée ou chauffée à la température nécessaire à la teinture. Certaines fibres ne peuvent être chauffées sans se déformer, rétrécir ou changer d’aspect. C’est le cas des fibres synthétiques, que nous pouvons éliminer d’office d’un processus de teinture naturelle, car il nécessite de chauffer le tissu à des températures entre 70 et 90°C.

Ensuite, un tissu, un fil ou une bourre de fibres doit être correctement préparé pour être en mesure d’accueillir le colorant. Il doit être nettoyé de ses impuretés naturelles (le suint de la laine par exemple), des impuretés acquises lors du processus de filature ou de tissage (poussières, etc), et des impuretés appliquées, telles que des cires, imperméabilisants ou autres. La bonne réalisation de ce nettoyage optimisera la teinture qui suivra, par sa capacité à être uniforme et à être solide.

En effet, chaque catégorie de fibre a ses particularités. Mais chaque catégorie de colorant aussi. Et selon le type de colorant, celui-ci va avoir des affinités avec tel ou tel type de fibre plus qu’avec tel ou tel autre.

ChromophoreChaque colorant est composé de deux parties: un groupement chromophore, qui donne la couleur, et un groupement réactif, qui s’attache à la matière.

Toujours d’un point de vue chimique, chaque colorant et chaque fibre est défini par une polarité. Si l’un a une polarité positive (+) et l’autre une polarité négative (-) alors il s’attirent. Si les deux ont une polarité (+), ils s’éloignent. De même si les deux ont une polarité (-). Avec une polarité neutre, comme l’eau, rien ne se passe: un tissu mouillé exposé au contact de l’air ne le reste pas.

Pour pouvoir teindre un tissu avec efficacité, il va donc falloir choisir le bon colorant pour la bonne fibre. Ou alors sélectionner un procédé chimique qui favorisera cette adhésion, via le mordançage, dont je vous ai déjà parlé de l’utilité dans dans un précédent article. Avec la bonne réalisation de cette étape, tous les autres tissus de la liste ci-dessus pourraient donc être teintés.

 

J’envisage de vous faire un article complet sur les différentes familles de colorants naturels et sur leurs propriétés chimiques. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s