LE bon livre pour débuter

Lorsque j’ai décidé de commencer mes expériences de teinture, j’ai acheté ou emprunté plusieurs ouvrages sur le sujet. Déjà, parce que j’adore les livres, et que je n’allais pas manquer un occasion d’en feuilleter plusieurs, mais aussi et surtout pour commencer à récolter les infos nécessaires à mes débuts.

Premier constat: difficile de trouver un ouvrage suffisamment complet sur le sujet. Il manquait toujours la petite information ou le petit détail pour répondre à mes questions.

Guide essentiel de la teinure naturelleJ’ai acheté mon premier livre en librairie: le Guide essentiel de la teinture naturelle, d’Eva Lambert & Tracy Kendall. C’était la seule référence qu’il avaient sur le sujet, et en la feuilletant, elle m’avait l’air pas mal. J’ai malheureusement été un peu déçue. S’il fournit quelques bases intéressantes pour comprendre la teinture, on devient vite frustrée car les recettes sont assez limitatives. La plupart des plantes pour lesquelles des recettes sont fournies nécessitent des plantes colorantes difficiles à obtenir et qu’il faut donc acheter. Ce sont aussi des plantes très connues pour leurs propriétés grand teint, comme la gaude, le carthame, la garance, le santal, l’indigo… J’ai prévu d’expérimenter ce type de plante colorante, mais plus tard, probablement en hiver, quand les ressources fraîches sont taries.

 

Teintures naturelles 130 recettesDu coup, ce livre ne répondant pas à mes besoins immédiats, j’ai acheté un autre livre: Teintures naturelles, plus de 130 recettes expérimentées et partagées Grand teint – Petit teint, de Karin Delaunay-Delfs.

Celui-ci est un petit peu l’opposé du précédent. On rentre beaucoup plus dans l’expertise, avec des recettes très précises et qui expliquent de nombreux procédés différents de teinture avec une même plante, en fonction de la fibre à teinter et de la couleur désirée.

Presque un peu trop poussé pour la débutante que je suis, il m’a néanmoins permis de me rendre compte que la teinture végétale est un art délicat et subtil et que les possibilités y sont infinies. Je le garde sous la main car il est toujours intéressant à consulter lorsque je préparer une nouvelle teinture.

En parallèle, j’ai pu emprunter à la bibliothèque trois ouvrages intéressants:

Plantes à teinter Plantes à Teinter, de Chantal Delphin et Eric Gitton. Cet ouvrage donne des informations très intéressantes sur l’histoire de l’utilisation de différentes plantes plus ou moins locales. Il m’a servi de base pour les aspects historiques de mon article Grand teint, bon teint, petit teint?. Mais je n’y ai pas vraiment trouvé de réponses plus précises que ce que je connaissais déjà.

Teintre avec les plantes

Quant au livre Teindre avec les plantes, d’Elisabeth Dumont, je l’avais déjà emprunté environ un an auparavant. Il avait attiré mon attention sur le fait que certaines plantes présentes autour de moi pouvaient servir en teinture. Ce qui m’a le plus marqué, à cette époque, c’est qu’on pouvait teindre avec des pelures d’oignon! Je ne m’étais pas lancée pour autant, car j’étais, à l’époque, très absorbée par mes projets couture. Je l’ai donc réemprunté, et redécouvert. J’ai apprécié d’y trouver pas mal de photos, qui m’ont éclairée sur les gestes et le matériel « en utilisation ». Ce livre aurait pu être le livre idéal pour débuter, si je ne cherchais pas quelque chose de plus complet concernant le vaste choix de plantes qui m’entoure.

Plantes colorantes, teintures végétales, michel garciaA ce sujet, j’avais repéré un livre qui avait attiré mon attention. Etant disponible dans ma bibliothèque, je l’ai emprunté. Il s’agissait de Plantes Colorantes, Teintures Végétales de Michel Garcia et Anne-France Bernard. Pour ce que j’en sais, Michel Garcia est une sorte de référence sur la recherche en teinture en France et a publié plusieurs ouvrages sur le sujet. Celui-ci recense un grand nombre de plantes disponibles en France, en nous citant pour chacune le procédé de récolte ainsi que différents échantillons obtenus en fonction du type de tissu et de teinture. J’ai été enthousiasmée de découvrir qu’il y avait tant de plantes avec lesquelles je pouvais teinter! Des plantes qui sont pour beaucoup faciles à trouver près de chez moi. C’est grâce à ce livre que j’ai eu envie de tester la teinture au frêne commun dont je vous ai parlé le mois dernier. C’est un peu à regrets que j’ai dû rendre le livre. D’autant qu’étant en fin d’édition, je ne le trouvais plus à un prix décent.

Ce n’est pas plus mal, car c’est finalement ce qui m’a amenée à découvrir LE livre parfait pour débuter. C’est Amazon, sur lequel j’étais allée chercher le livre précédent et qui avait bien compris mon centre d’intérêt du moment, qui m’a proposé le Guide des teintures naturelles – plantes à fleurs de Marie Marquet.

Guide des teintures naturelles

Dans son format, il me faisait penser à ces guides d’identification « nature », du genre de ceux que l’on trouve pour les arbres, les oiseaux, les champignons… dont la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Mais celui-ci n’avait reçu que des avis positifs et son descriptif me le faisait apparaître comme une bonne alternative au livre de Michel Garcia. Sans compter que son format compact lui permettrait un transport facilité. Alors je l’ai pris. Et je ne regrette pas! Il est incroyablement complet.

Non seulement ce livre répertorie une quantité non négligeable de plantes tinctoriales, mais en plus il donne de nombreuses informations sur les procédés de récolte, de teinture, de mordançage et de nuançage, parfaites pour les débutants. Les informations sont fiables et de qualité, et je n’ai pour le moment pas eu à être déçue.

Quant aux plantes tinctoriales, elles sont réparties par fiches d’une double page, avec pour chacune une partie sur la biologie de la plante, suivie d’un tableau très complet sur son usage en teinture, puis d’une petite anecdote sur la plante, souvent historique. L’autre page présente de belles photos permettant l’identification la plante, ainsi que le positionnement de cette dernière sur un nuancier de teinture.

Voici un extrait (désolée pour la qualité moyenne des photos! Mais je pense qu’elle donnent tout de même un bon aperçu)

Guide des teintures naturelles fiche 1Guide des teintures naturelles fiche 2

Voilà, donc si vous passez par ici, et que vous vous demandez quel livre acheter, je vous recommande chaudement ce petit guide très bien fait et très complet qu’est le Guide des teinture naturelles – plantes à fleurs. D’ailleurs, ce guide semble faire partie d’une série, avec notamment « champignons et lichens » et « fougères et plantes à fleurs ». Peut-être que je me les procurerais un jour, et dans ce cas, je vous en parlerais certainement, mais en attendant, il y a déjà tant à expérimenter!! D’ailleurs, rendez-vous la semaine prochaine pour la teinture à la ronce… 😉

1 Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s