Quel matériel pour débuter?

La teinture, ça tâche les ustensiles. Donc mieux vaut prévoir du matériel dédié, qu’on ne sera pas désolée de voir se teinter. Mais pour débuter en teinture, un minimum de matériel est suffisant. Voici une petite liste pour penser à tout.

 

Matériel de récolte

Commençons par le commencement.

Lors de vos balades, il peut être utile d’avoir sous la main un petit couteau et au minimum un sac, pour pouvoir y mettre vos trouvailles-surprise. S’il s’agit d’une balade intentionnellement dédiée à la récolte de matières premières, prévoyez un panier ou un grand sac, avec plusieurs contenants de plus petite taille pour séparer les espèces de plantes que vous aurez récoltées. Les gants, c’est surtout utile pour récolter des plantes difficiles comme l’ortie, la ronce et tout ce qui pique…

matériel; matériel de récolte; récolte des plantes

  • Gants
  • Sécateur ou couteau
  • Panier, saladier, sac en papier ou en tissu

 

Le matériel de teinture

Voilà, vous avez vos plantes, parfait!

Reste à faire la teinture. Déjà, il vous faut un contenant qui va sur le feu. Selon la quantité que vous voudrez réaliser, une casserole ou une marmite conviendront. Je conseille tout de même une petite marmite minimum, notamment parce que des plantes fraîches peuvent vite représenter un volume important. Et puis on est vite amené à utiliser 3 à 4 litres d’eau pour que les essais flottent librement dans leur bain de teinture et qu’ils soient faciles à mélanger. Personnellement, j’utilise une marmite et une grande casserole émaillées, car je réalise souvent le mordançage pendant qu’un bain de teinture mijote déjà.

La matière du contenant est importante, car elle peut interagir avec la teinture et modifier sa couleur. Les marmites en inox ou émaillées conviennent très bien. En revanche, évitez l’aluminium et le cuivre. Cela vaut également pour les ustensiles: une cuillère en bois fait très bien le job, et le plastique fera l’affaire aussi. Petit plus pas forcement essentiel, l’utilisation d’une pince pour extraire les fibres de leur bain. Très utile quand celui-ci est encore très chaud!

Ensuite, pour filtrer vos bains, vous aurez besoin d’un égouttoir. Vous pourrez l’utiliser tel quel lorsque les morceaux de plantes seront assez grossiers, ou y déposer un tissu étamine pour récupérer les résidus plus fins.

Enfin, pour peser vos plantes, tissus, mordants, etc., il vous faudra un balance. Pas besoin d’en avoir une dédiée à la teinture, cette fois. La balance de cuisine, pour peu qu’elle soit précise, fera parfaitement l’affaire! Et si votre balance n’est possède pas un par défaut, prévoyez alors des contenants à taille adaptée pour la pesée des différents éléments.

matériel; matériel de teinture; marmite

  • Marmite
  • Casserole
  • Cuillère en bois
  • Pince
  • Égouttoir
  • Morceau de tissu étamine
  • Balance
  • Contenants de différentes tailles (pour la pesée)

 

L’équipement individuel

Puisque votre but, c’est de modifier la couleur de tissus et autres fibres, il vaut mieux protéger vos vêtements. Un bon tablier fait bien le job, mais vous pouvez aussi opter pour le port de vêtements qui sont à l’épreuve sentimentale des tâches. Autrement dit, ceux que vous réservez déjà aux bricolages en tous genres!

Vous aurez également besoin de gants pour éviter de vous tâcher les mains ou de les faire entrer en contact avec les mordants. Des gants de ménage feront l’affaire.

Enfin, si vous utilisez des plantes déjà réduites en poudre fine, je vous conseille de les manipuler en portant un masque de protection type masque anti-poussière (vous en trouverez dans les magasins de bricolage). Les poudres étant très volatiles, cela vous évitera de les respirer car elles peuvent être irritantes.

  • Tablier ou des vêtements réservés
  • Gants
  • Un masque de protection en cas d’utilisation de poudre

 

Les accessoires bien utiles

Si, comme moi, vous avez tendance à mettre des éclaboussures partout, vous pouvez prévoir de quoi protéger votre espace de travail, ainsi que le sol. Cela peut notamment être utile si vous faites votre tambouille dans la cuisine, au milieu de vos denrées alimentaires, ou si vous voulez protéger votre sol lorsque les fibres fraîchement rincées, essorées et étalées sur leur séchoir dans un coin de votre salon continuent encore de goutter!

  • Un support où suspendre le tissu à sécher
  • Éventuellement de quoi protéger le sol et l’espace de travail

Voilà, j’espère que cet article vous sera utile pour réunir le matériel pour débuter! Pour ma part, je n’ai eu besoin d’acheter que la marmite, l’égouttoir et quelques ustensiles en bois, que j’ai trouvés d’occasion chez Emmaüs, où j’ai dû en avoir pour 5€ en tout.

Maintenant, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de prendre beaucoup de plaisir dans vos futures expériences de teinture.

Et pour ceux qui teignent déjà… Et vous, vous utilisez quoi? Dites-moi tout dans les commentaires!! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s