Teinture au frêne commun

Frêne communJ’avais déjà pu lire ici et là que la teinture végétale donnait parfois des résultats qui s’écartaient des attentes. La teinte obtenue donnant un coloris sensiblement différent de ce qu’on obtient généralement avec cette plante. Les raisons peuvent être multiples, et les identifier est un vrai défi pour une débutante comme moi!

Bref, vous vous l’avez compris, cette nouvelle expérience avec le frêne commun est complètement concernée!

J’aime bien faire mes expériences sur la base de plantes très largement disponibles et faciles à se procurer. Le frêne en est un bel exemple, puisque j’en ai un beau et grand au fond du jardin. J’ai récolté ses feuilles en coupant les quelques rejets qui poussaient à la base du tronc. De quoi joindre l’utile à l’utile: plus de rejets, et de belles feuilles disponibles pour une expérience de teinture!

Pour ce qui est de la couleur attendue, mon petit guide m’indique que j’allais obtenir un jaune ocre. Alors c’est parti!

J’ai laissé les feuilles sécher six jours avant de les plonger dans l’eau. Voici la fiche recette de cette teinture:

Frene commun.jpeg

Comme je vous l’ai laissé entendre au début, le résultat n’a pas été jaune du tout!!

Mais en fait, je suis plutôt contente du résultat. Voici une photo de ce que ça a donné:

Teinture frene commun.jpg

Comme toujours, le tissu en flanelle de coton est celui qui parvient à concentrer le plus la couleur. Il nous offre un résultat qui s’approche légèrement du jaune, mais l’effet est plus prononcé en photo qu’en réalité. En effet, c’est plutôt une très belle palette de beige que j’obtiens. La couleur est douce et lumineuse. Une fois passée ma déception de ne pas obtenir le résultat attendu, je peux vous dire que je suis devenue fan de ces teintes de beige!

En haut, vous voyez donc le tissus mordancé, et en bas, le non mordancé. Dans tous les cas, j’adore! Pas de toute que dans mes prochaines créations, si je souhaite du beige, je penserais au frêne, car il est très disponible et qu’il donne une jolie teinte.

Cela dit, il y a aussi de fortes chances pour que je renouvelle l’expérience en modifiant la recette, pour essayer d’obtenir le jaune ocre qu’il aurait dû donner.

Parmi les améliorations que je prévoie: hacher les feuilles en petits morceaux, ne pas les laisser sécher, et mordancer avec de l’alun et de la crème de tartre.

En attendant, je vous dis RDV dans 15 jours pour la prochaine expérience de teinture!! Je vous y parlerais de teinture à la verge d’or, pour obtenir du jaune! Encore, me direz-vous! Oui, mais cette fois, encore une surprise!!

 

2 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s